CEPD'OC

Centre d'Etudes de la Parole D'OC

19 - Gaston MANUEL : 

L’ancien maire du Thor évoque la fontaine de Vaucluse, la Sorgue et son micro-climat, la pêche.

Es un rode fantastica mai la Sorga, l’ai jamai vista tant fonsa qu’aquo. Au jorn d’uèi, se vesetz, avèm bota ! gaire mai de 4 m3/ segonda. Mai se vèi pas l’aiga sortir. Eilà en bas belèu, dins li costats.

Aqui siam just just a l’aval de la sorça. Trobem l’aiga ambe pauc de debit. Meme dirai qu es belèu a l’etiage, belèu una annada onte siam lo pus bas qu’avèm agut trobat e l’aiga, que siegue aqui o que siegue eila, fai entre 12 e 13 degré, pas mai. L’estièu mantèn un pauc de fresquiera, siam bèn au bord de l’aiga e paradoxe, l’ivern, l’aiga fuma, la fontana, la sorga fuma coma s’era sus una casseirola que boliguesse. Aquo pace que fai, ambe si 13 degré, dehors avèm de fes que i’a mens 5, mens 6 o que que siegue, fai come se fasia caud.


Aquo i’a de peïs aqui, n’i avia. N’i avia e n’i a totjorn. Pensatz que en 1922, i’a un pescaire qu’a pescat una truita que fasia 9 kg.e quaucaren aqui dedins ! Vo, fasia ! Alor son pas totis ensin mai per dire que n’i avia, n’i a encara parce que siam proche de la sorça e de peisson n’ia parcequé i’a de peissons que se son mantenguts e d’aqueli que son aqui pace qué se son abarits aqui dedins mai n’i a un molon tambèn que li societats de pesca metan, de peïs de piscicultura.


Figura te que i’avia un monde de pescaires : era una industria. Li pescaire fasian coma aqueli que fasien la seda, que fasian la lana, tot. Era una corporacion e avian drech de pesca sus tot lo long de la Sorga , meme dau tems dau papa Jules II crese que. En 1422, i’ intentèran un procès perqué eran anat pescar dins un vilatge vesin, lo vilatge vesin perdiguèt son procès, es li pescaires lilens que lo ganheran !

  • mai i’avia de condicions !

  • ah i’avia de condicions. Li condicions, folia que vendiguessan son peisson sus la plaça publica de l’Isla apres que lis autoritats se siegon servidas. Aquo era necessari : que lo pescan a l’Isla, que lo pescan a Castèunou o que lo pescan a Vauclusa, lo peisson se devia vendre a l’Isla.


Se i’es istalat d’usinas, grace a l’energia de l’aiga e tot aquo. Fau pas oblidar qu’en 1905, lo Vaucluse, la fontaine de Vaucluse le village era lo promier centre papetier de la region. I’avia d’autreis usinas, n’i avia parce qu’ai retrobat dins lis archivas en 1122, se fasia deja de molins a parets, à paroir, per la lana, per li causas ansin, se fasia. Mai i’avia pas de barratges e se son aperçu après qu’en faguent de barratges, l’aiga que tombava ambe d’energia de bas en aut de fes que i’a d’un metre, un metre cinquanta fasa mai de força que l’aiga que cort com’aquo.

Es un rode fantastico mai la Sorgo, l’ai jamai visto tant founso qu’aco. Au jour d’uèi, , se vesès, avèn bouto ! gaire mai de 4 m3/ segoundo. Mai se vèi pas l’aigo sourti. Eilà en bas belèu, dins li coustat.

Aqui sian just just a l’aval de la sourço. Troubèn l’aigo amé pau de debit. Meme dirai que belèu a l’etiage, belèu uno annado ounte sian lou pus bas qu’avèn agu trouba e l’aigo, que siegue aqui o que siegue eila, fai entre 12 e 13 degré, pas mai. L’estièu mantèn un pau de fresquiero, sian bèn au bord de l’aigo e paradoxe, l’iver, l’aigo fumo, la fountano, la Sorgo fumo coumo s’ero sus uno casseirolo que bouliguesse. Aco pacequé fai, amé si 13 degré, dehors avèn de fes que i’a mens 5, mens 6 o que que siegue, fai coume se fasié caud.


Aco i’a de peïs aqui, n’i avié. N’i avié e n’i a toujour. Pensas que en 1922, i’a un pescaire qu’a pesca uno truito que fasié 9 kg.e quaucaren aqui dedins ! Vo, fasié ! Alor soun pas touti ensin mai per dire que n’i avié, n’i a encaro pacequé sian proche de la sourço e de peissoun n’ia pacequé i’a de peissoun que se soun mantengu e d’aqueli que soun aqui pacequé se soun abari aqui dedins mai n’i a un mouloun tambèn que li soucieta de pesco meton, de peïs de pisciculturo.


Figuro te que i’avié un mounde de pescaire : ero uno industrio. Li pescaire fasien coumo aqueli que fasien la sedo, que fasien la lano, tout. Ero uno courpouracioun e avien dré de pesco sus tout lou long de la Sorgo , meme dou tems dou papo Jules II crese que. En 1422, i’ intentèron un proucès perqué eron ana pesca dins un vilage vesin, lou vilage vesin perdiguè soun proucès, es li pescaire lilen que lou gagneron !

  • mai i’avié de coundicioun !

  • ah i’avié de coundicioun. Li coundicioun, foulié que vendiguesson soun peissoun sus la plaço publico de l’Islo apres que lis autourita se siegon servido. Aco ero necessari : que lou pescon a l’Islo, que lou pescon a Castèunou o que lou pescon a Vaucluso, lou peissoun se devié vendre a l’Islo.


Se i’es istala d’usino, grace a l’energio de l’aigo e tout aco. Fau pas oublida qu’en 1905, lou Vaucluse, la fontaine de Vaucluse le village ero lou proumié centre papetier de la regioun. I’avié d’autris usino, n’i avié parce qu’ai retrouba dins lis archivo en 1122, se fasié deja de moulin a paret, à paroir, per la lano, per li causo ansin, se fasié. Mai i’avié pas de barrages e se soun aperçu après qu’en faguent de barrage, l’aigo que toumbavo amé d’energio de bas en aut de fes que i’a d’un metre, un metre cinquanto fasié mai de forço que l’aigo que court coum’aco.   

C’est un endroit fantastique mais je n’ai jamais vu la source aussi profond que cela. Aujourd’hui, si vous le voyez, nous n’avons guère plus de 4 m3/s. Mai pour voir l’eau qui sort, c’est là en bas peut être sur les côtés.

Ici, on est juste à l’aal de la source. On trouve l’eau avec peu de débit. Je dirais même qu’elle est à l’étiage, peut être une année où l’on est au plus bas que l’on ait pu trouver. Et l’eau que ce soit ici que ce soit plus bas fait entre 12 et 13 degrés, pas plus. L’été, cela maintient un peu de fraîcheur au bord de l’eau et paradoxe, l’hiver, l’eau fume, la fontaine, la sorgue fument comme sur une casserole qui bout. Et cela parce qu’avec ses 13 degrés, dehors on a parfois moins 5 ou 6 degrés, cela fait comme si c’était chaud.

Ça, il y a du poisson ici. Il y en avait et il y en a oujours. Pensez qu’en 1922, il y a un pêcheur qui a péché là dedans une truite qui pesait un peu plus de 9 kg. Oui, elle les faisait ! Alors, elles ne sont pas toutes ainsi mais pour dire qu’il y en avait et il y en a encore parce qu’on est proches de la source et parce qu’il y a du poisson qui s’est maintenu et qui est ici parce qu’il s’est nourri là dedans mais il y en a beaucoup issu de pisciculture que les société de pêche ont lâché.

Figure toi qu’il y avait tout un monde des pêcheurs. C’était une industrie. Les pêcheurs étaient comme ceux qui travaillaient la soie, la laine, tout. C’était une corporation qui avait le droit de pêche tout au long de la Sorgue, même, je crois, au temps du pape Jules II, en 1422,on leur a intenté un procès parce qu’ils étaient allés pêcher dans un village voisin. Le village voisin a perdu son procès et ce sont les pêcheurs de L’Isle sur la sorgue qui ont gagné.

  • Mais il y avait des conditions !

  • Il y avait des conditions : Il fallait qu’ils vendent leur poisson sur la place publique de l’isle sur la sorgue après que les autorités se soient servi. C’était nécessaire qu’ils le pêchent à l’Isle, à Chateaunef de Gadagne ou à Fontaine de Vaucluse, le poisson devait se vendre à l’isle.


Des usines se sont installées grace à l’énergie hydrolique. Il ne faut pas oublier qu’en 1905, le village de Fontaine de Vaucluse était le premier centre papetier de la Région. Il y avait d’autres usines parce que j’ai retrouvé dans les archives qu’en 1122, il y avait des moulins à paroir pour travailler la laine. Mais il n’y avait pas de barrages et ils se sont aperçu que lorsque l’eau tombait de haut en bas sur un mètre, un mètre cinquante, il y avait plus de force qu’avec l’eau qui court.

Gaston Manuel originaire du Thor utilise le provençal rhôdanien. S’il ponctue ses phrases de mots fançais, la syntaxe reste remarquable. A noter l’emploi naturel des subjonctifs et du passé surcomposé (avèm agut trobat)
   A noter que la Sorgue étant le nom de la rivière, le mot ne peut être utilisé pour désigner la source d’où l’emploi du francisme « sorça ». De même le terme de Vaucluse est utilisé dans la région pour  désigner le village de Fontaine de Vaucluse.
Prénom Nom : Gaston MANUEL
Année de naissance :
Profession : agriculteur
Parcours :

Agriculteur et ancien maire du Thor (1977-1989)


Entretien de : JP.Belmon
Date de collectage : 2017-03-08
Lieu : Fontaine de Vaucluse
Centre d'Etudes de la parole d'Oc - 8 bis, avenue Jules FERRY - 13100 AIX EN PROVENCE - Tél : 04.42.93.45.12 - Email : cepdoc@free.fr - mentions légales